Assurance du jeune conducteur

Assurance du jeune conducteur

Une fois l’obtention du précieux permis de conduire, la plupart des jeunes conducteurs se mettent en quête de leur première voiture. Même si le choix d’une voiture à toutes les raisons d’attirer l’attention des jeunes diplômés, certains négligent souvent le choix de leur assurance. En plus d’être indispensable, l’assurance de votre voiture et ses garanties peuvent parfois se révéler cruciales en cas d’accident. De nombreux conducteurs - à commencer par les plus expérimentés - connaissent mal les règles qui encadrent les assurances, et rares sont les personnes qui savent vraiment comment elles sont assurées.

Assurer sa voiture, une obligation légale en France

Tout véhicule à moteur circulant sur la voie publique doit être assuré. Quelque soit le type de contrat choisi, votre assureur couvrira - à minima - les dégâts que vous pourriez causer à autrui. En fonction de vos souhaits, et de vos moyens, il sera ensuite possible de souscrire différentes options, augmentant par la même occasion le niveau de couverture de votre véhicule et de ses passagers. Il est particulièrement important de prendre le temps de réfléchir à la manière dont vous souhaitez être couvert avant de signer votre contrat d’assurance.

Les particularités des jeunes conducteurs

En France, toute personne ayant obtenu son permis il y a moins de 3 ans est considérée comme un jeune conducteur. Cette durée est réduite à 2 ans dans le cas des usagers ayant pratiqué la conduite accompagnée. De nombreuses assurances appliquent une surprime à cette catégorie de conducteur, selon le barème suivant :

- 1ère année : surprime de 100 %

- 2ème année : surprime de 50 %

- 3ème année : surprime de 25 %

Il est important de noter que, dans le cas des jeunes diplômés ayant effectué la conduite accompagnée, ces surprimes sont divisées par deux, soit 50%, la première année, 25% la deuxième, et 12,5% la troisième.

Dans tous les cas, si le jeune conducteur n’a pas eu de sinistre responsable au cours de ses trois premières années de circulation, il rejoindra ensuite le schéma classique pour les assurances.

Tous les contrats ne se valent pas

On a tendance à considérer les assurances en fonction de leurs garanties, mais ce critère n’est pas suffisant pour bien faire son choix. En effet, si le cadre légal permet aux assureurs d’appliquer une surprime, tous ne le font pas, et certains proposent leurs propres barèmes. Au moment d’étudier les différentes propositions faites par les assureurs, il est donc primordial de bien lire en détail les contrats, afin de choisir l’option qui vous conviendra le mieux.

Profiter des avantages de ses parents

Nous l’avons vu plus haut, en faisant suivre à leurs enfants une formation de conduite accompagnée, les parents offrent, en plus d’une plus grande expérience sur route, un accès à des tarifs d’assurance plus avantageux. Mais cela ne s’arrête pas là ! La plupart des assureurs offrent une remise (baisse de la surprime, bonus immédiat ou autre) aux enfants de leurs assurés. Avant de choisir une assurance, pensez donc bien à contacter l’assurance de vos parents, pour savoir si ces derniers peuvent vous faire bénéficier d’un avantage.

Choisir une assurance peut sembler compliqué et sans importance au premier abord, mais une fois qu’on y prête attention, on se rend vite compte qu’il est capital de bien connaître ses garanties. Toutes les compagnies ne se valent pas, et chaque contrat possède des propres conditions tarifaires pour les jeunes conducteurs.

Prenez le temps d’étudier toutes les propositions, pour pouvoir rouler sereinement !

  • Assurance du jeune conducteur

Trouve ta voiture jeune conducteur avec Ma-Première-voiture.fr !